Transport et logistique

Semi-remorque : la technologie au service de la sécurité

EPISODE #1 : SÉRIE SEMI-REMORQUE  – Garantir un transport ultra-sécurisé des marchandises passe par différentes technologies, notamment associées à la semi-remorque. Éclairage, pneus, portes,… Passons au crible toutes les subtilités technologiques pour une sécurité renforcée.  

“Il arrive régulièrement que des manutentionnaires se retrouvent à l’intérieur même des semi-remorques et que le conducteur du camion parte sans en avoir conscience !” Olivier Dutrech, Directeur de l’innovation et de Fraikin Business Solutions.

La vidéo : l’outil incontournable de la prévention

De nos jours, la vidéo joue un rôle majeur en terme de sécurité, et les semi-remorques n’échappent pas à cette innovation. Plusieurs caméras sont donc placées stratégiquement à l’intérieur et à l’extérieur de la semi-remorque.

A l’intérieur de la caisse, les caméras permettent à la fois de s’assurer que personne n’est bloqué, mais également de vérifier le taux de remplissage de la semi-remorque. En effet, les exploitations s’assurent ainsi que leurs marchandises sont bien calées et que l’optimisation est maximale. Si l’on juge qu’un chargement n’est pas rentable, notamment parce que les marchandises exploitent bien la surface au sol mais pas la hauteur, alors une autre innovation prend le relai : un pont intermédiaire peut être installé à mi-hauteur de la caisse afin de pouvoir créer un étage et donc de stocker doublement de la marchandise. Il faudra cependant veiller à ce que le poids de la caisse ne dépasse pas le seuil autorisé.

A l’extérieur, les caméras permettent d’avoir une vision globale de la place du camion dans l’écosystème routier. “Les systèmes “bird-view” ou “360°” permettent au conducteur d’avoir une vision du dessus de l’ensemble routier. Pour cela, les caméras sont positionnées à l’arrière au-dessus des portes, ou au niveau de la plaque d’immatriculation, et latéralement avec une caméra de chaque côté de la semi.” explique Olivier Dutrech.

Un radar actif de recul est également préconisé pour favoriser la sécurité de tous. Ce radar actif est connecté au système de freinage. “S’il détecte une présence ou un obstacle, il maîtrise instantanément sa vitesse en marche arrière, voire même arrête complètement la semi-remorque si nécessaire.”

La lumière : un enjeu sécuritaire majeur, surtout la nuit

Outre les caméras, les signaux lumineux jouent un rôle extrêmement important. La signalisation lumineuse, de nuit, reste un véritable moyen de communication sécuritaire.

Des barres de défilement peuvent être installées de part et d’autre de la caisse afin d’alerter notamment les usagers de la route sur le fait qu’un camion est en cours de chargement ou de déchargement et qu’il faut se décaler. Ces spots lumineux fonctionnent en corrélation et s’allument les uns après les autres, de manière rapide, afin d’être très visibles.

Il arrive que des accidents se produisent simplement parce que la zone de chargement/déchargement n’est pas bien délimitée. Pour y remédier, une innovation composée d’un laser est installée à l’arrière de la caisse ou au niveau du hayon. Une fois en marche, ce projecteur-laser dessine un rectangle lumineux au sol, ce qui permet de sécuriser la zone.

La géolocalisation, fer de lance de la sécurité pour les marchandises à forte valeur

Qu’on l’appelle geofencing ou corridoring, cette fonctionnalité de géolocalisation de la semi-remorque sécurise notamment les transferts de produits de luxe ou de matériel high tech. “Tant que la semi-remorque n’est pas dans une zone géographique préalablement définie alors il sera impossible d’en ouvrir les portes ! Les zones d’ouverture sont définies en amont, et connectées à un GPS, lui-même relié à la serrure des portes. Le conducteur seul ne peut pas décider de l’ouverture des portes et le matériel est donc en sécurité même en cas de braquage.” commente Olivier Dutrech.

La géolocalisation a un vrai rôle à jouer sur les semi-remorques car bien que cela puisse paraître étonnant, une semi-remorque peut facilement être confondue avec une autre et être attelée par erreur. Souvent garée dans des zones immenses de chargement, il arrive régulièrement que des échanges involontaires de semi-remorques aient lieu.

Anticiper les crevaisons grâce aux pneus connectés

Le TPMS – Tyre Pressure Monitoring System -, regroupe des technologies associées aux pneus qui permettent de remédier aux problèmes de crevaison.

Regonfler ses pneus en roulant c’est possible ! Une valve positionnée sur le pneu est surplombée d’un bouchon connecté à une pompe et qui mesure régulièrement la pression du pneu. En cas de besoin, le gonflage peut s’opérer de manière automatique, en roulant ou à l’arrêt.

Une autre alternative : un capteur, placé autour de la jante, mesure également la température de cette dernière. Lorsque la jante commence à se réchauffer, c’est un signe  de crevaison… En mesurant la température de la jante et la pression du pneu, on évite ainsi les conséquences des crevaisons ou on peut les anticiper dans le cas d’une crevaison lente.

Le multiplexage ou comment faciliter la vie d’un conducteur et réduire les risques d’accident

Afin d’optimiser les différentes actions qui doivent être effectuées par le conducteur, on peut opter pour le multiplexage. Cette technique consiste à relier différents équipements électriques ou électroniques d’un véhicule pour qu’ils s’articulent de manière coordonnée.

“Par exemple, il est possible de programmer qu’au déclenchement du frein à main, toutes les lumières de la semi s’allument. Ou encore, de relever la porte lorsque le hayon se déclenche. Cela, en plus d’optimiser la sécurité, offre un gain de temps au conducteur dans ses actions.” argumente Olivier Dutrech, Directeur de l’innovation et de Fraikin Business Solutions.

Vol de carburant : prévenir les dangers grâce à une alarme connectée

Selon la Fédération Nationale des Transporteurs Routiers (FNTR ) ce sont plus de 20 millions de litres de carburant qui sont dérobés chaque année. Le réservoir de carburant d’un véhicule de transport nécessite donc une attention toute particulière.

Plusieurs technologies, en plus des clapets anti-siphonnage, permettent au véhicule de s’équiper contre le vol de carburant. Pour se prémunir du danger et faire fuir les malfaiteurs, il est possible d’installer sur le camion, un système de sonde reliée à une alarme, elle-même connectée à un smartphone, qui prévient instantanément en cas de baisse anormale du carburant.

En bref :

La sécurité d’un véhicule passe par l’appréhension de tous les dangers potentiels. La technologie vient donc renforcer tous les postes qui représentent une menace pour la sécurité du conducteur, des manutentionnaires, des usagers de la route ou des marchandises stockées dans la semi-remorque. On observe ainsi des avancées toujours plus efficaces sur l’éclairage, la vidéo, la localisation des semi-remorques, les ouvertures, les pneus ou encore le poste carburant.

Pour aller plus loin : Restez connecté aux innovations des semi-remorques ! Notre série continue :  Bientôt les deux prochains épisodes, consacrés à l’aérodynamisme (#2) et au groupe froid. (#3)

sources : https://www.fntr.fr/savoir/les-chiffres-cles-du-transport-routier-de-marchandises

Partagez cet article
Partagez cet article